Skip navigation
Please use this identifier to cite or link to this item: http://arks.princeton.edu/ark:/88435/dsp01mk61rk352
Title: La Femme Méconnue: The Tragedy of Clarice in Pierre Corneille’s Comedy Le Menteur
Authors: Srinivasan, Avanthika
Advisors: Masse, Florent
Contributors: Schroder, Volker
Department: French and Italian
Class Year: 2016
Abstract: Le Menteur, écrit par Pierre Corneille en 1643, est considérée comme une des comédies les plus célèbres du théâtre français. Le protagoniste est un jeune homme, Dorante, qui vient d’arriver de Poitiers et rencontre deux femmes, Clarice et Lucrèce, dans le jardin des Tuileries. L’intrigue comique démarre quand il essaie de courtiser Clarice en croyant qu’elle s’appelle Lucrèce et en disant des mensonges excessifs pour l’impressionner. Mais après beaucoup de confusion et de malentendus, il se marie avec la vraie Lucrèce pendant que Clarice se marie avec son fiancé Alcippe. Cette thèse est divisée en quatre chapitres. Dans le premier chapitre, je présente le contexte historique du Menteur et examine les motivations de Corneille en créant un personnage comme Dorante, qui profite de l’immoralité et de la tromperie. Est-ce que le menteur connaît des limites? Pourquoi est-ce que Corneille a décidé de créer un protagoniste comme Dorante, un homme qui semble dénué de morale et de valeurs ? L’idée la plus importante pour comprendre les motifs de Corneille est l’âme du spectateur, où la théâtralité l’emporte sur les sentiments concrets comme la moralité et l’honneur. Le style de Corneille dans cette pièce essaie de provoquer l’incrédulité et l’émerveillement parmi le public face aux actions ridicules de Dorante. Ces émotions que le public ressent sont plus «intangibles» et «spontanées» et selon Corneille, elles sont plus importantes à atteindre au théâtre que les autres idées «intellectuelles», qui confinent le public à la réalité. Dans ce chapitre, je présente aussi quelques scènes qui décrivent la tromperie de Dorante, en essayant de comprendre ses motivations et comment ses mensonges affectent les autres personnages dans la pièce. Srinivasan 1 Dans le deuxième chapitre, je me concentre sur l’héroïne de la pièce, Clarice, et observe sa trajectoire émotionnelle au cours de l’intrigue. Est-ce qu’elle a vraiment du contrôle sur sa propre vie? D’abord, on essaie de comprendre ses idées sur le mariage en analysant quelques scènes comme Acte II Scène II, où Clarice exprime ses hésitations à se marier avec un inconnu. Elle craint d’être dupée par l’apparence charmante de quelqu’un, qui peut souvent cacher des «défauts d’esprit» qui, selon Clarice, définissent surtout l’identité de la personne. Mais en même temps, elle exprime aussi l’importance de se marier rapidement pour qu’elle puisse être respectée dans la société et conserver son honneur et sa pureté. Ce chapitre examine aussi si Clarice est vraiment contente de se marier avec Alcippe dans la scène finale de la pièce. Après être tombée amoureuse de Dorante dans le jardin des Tuileries, elle se rend compte que Dorante est en fait épris de Lucrèce quand elle le voit proclamer son amour pour elle en Acte III Scène V. Par conséquent, elle devient très jalouse et fâchée, et sort furieuse du balcon. En analysant quelques choix de mots, on remarque que son ton devient sarcastique envers Lucrèce dans Acte IV Scène IX quand elle découvre la lettre d’amour que Dorante avait écrite à Lucrèce. Cependant, quand Alcippe demande la main de Clarice, elle accepte et se marie avec lui. Est-ce qu’elle est vraiment amoureuse de lui et est-ce qu’elle est contente, ou est-ce qu’Alcippe est seulement un pis-aller? Pour répondre à ces questions, j’essaie de faire une analyse holistique en regardant comment la structure du texte et l’utilisation de mots spécifiques aident à comprendre les sentiments de Clarice. Dans le troisième chapitre, je résume d’abord brièvement l’histoire des représentations du Menteur depuis sa création en 1644. Je raconte aussi mon voyage à Paris l’été dernier et les recherches que j’ai faites aux archives de la Comédie-Française Srinivasan 2 et à la Bibliothèque nationale de France, pour comprendre comment Le Menteur a été présenté au cours des dernières décennies. Je présente quelques mises en scène à la Comédie-Française, comme celle de Denis d’Inès en 1953 et celle de Jacques Charon en 1956. Je présente aussi des critiques que j’ai trouvées dans les journaux, qui examinent les interprétations des acteurs du Menteur. En les lisant, j’essayais de comprendre comment les différents critiques ont compris la pièce et quels étaient les éléments les plus mémorables selon eux. Dans ce chapitre, j’analyse aussi une représentation filmée de la pièce, celle de 2002 mise en scène par Nicolas Briançon. Particulièrement, je me concentre sur l’actrice qui a joué Clarice, et établis des parallèles entre sa réalité physique comme le langage du corps et le ton de la voix, et les motivations du personnage dans la pièce. Comment est-ce que la manière dont elle parle et se déplace représente sa méfiance envers le mariage? De plus, comment est-ce qu’elle exprime physiquement son amour pour Dorante et comment est-ce qu’elle interagit avec Lucrèce qui devient sa rivale à la fin ? Finalement, dans le quatrième chapitre, je raconte mes propres expériences en jouant Clarice dans Le Menteur de l’Avant-Scène le 31 mars 2016. J’explique quelques défis qui se sont présentés pendant les répétitions, comme celui de mémoriser le texte difficile de Corneille et de comprendre les enjeux du personnage de Clarice. Je présente aussi quelques scènes qui étaient les plus difficiles mais qui étaient vraiment gratifiantes à jouer. À la fin, je réfléchis sur les moments importants qui m’ont aidée à améliorer mon habileté comme actrice et sur la manière dont le travail d’équipe et la collaboration avec mes camarades étaient essentiels pour monter la pièce avec succès. En somme, cette thèse est un effort minutieux pour vraiment creuser la pièce et Srinivasan 3 identifier les éléments textuels et théâtraux qui s’unissent pour créer ce chef-d’œuvre intemporel de Pierre Corneille.
Extent: 44 pages
URI: http://arks.princeton.edu/ark:/88435/dsp01mk61rk352
Type of Material: Princeton University Senior Theses
Language: en_US
Appears in Collections:French and Italian, 2002-2016

Files in This Item:
File SizeFormat 
Avanthika_Srinivasan_Thesis.pdf3.08 MBAdobe PDF    Request a copy


Items in Dataspace are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.